Manifestations de la Respiration Primaire

"Quand on a tout traité mécaniquement, on n'a encore rien traité... C'est quand on a tout traité mécaniquement que commence le vrai travail... Ce vrai travail est au-delà du traitement mécanique d'équilibration des tensions tissulaires. Il s'adresse à " quelque chose d'autre "... et ce " quelque chose d'autre " est la Conscience. C'est la vraie mise en place des forces de réparation..."
Dennis BROOKES DO
"Quand on a tout traité mécaniquement, on n'a encore rien traité... C'est quand on a tout traité mécaniquement que commence le vrai travail... Ce vrai travail est au-delà du traitement mécanique d'équilibration des tensions tissulaires. Il s'adresse à " quelque chose d'autre "... et ce " quelque chose d'autre " est la Conscience. C'est la vraie mise en place des forces de réparation..."
Dennis BROOKES DO
Un des objectifs du modèle biodynamique de la Science de l’Ostéopathie est de percevoir la Présence de la Santé dans le patient… ce « quelque chose d'autre » qui est présent, qui transcende et qui ne peut devenir malade ni mourir. Sa Présence dans l’embryon pense que nous sommes tous Un, un "tout".
Le but du modèle biodynamique de l’Ostéopathie est d’essayer de comprendre la Puissance et l’Intention du Souffle de Vie, en collaboration avec la perception directe des lois naturelles. En aucun cas, il ne s’agit de créer des techniques.
Ces forces qui créent sont également celles qui restaurent et donc peuvent guérir le patient. Elles représentent, entre autres, ces "forces inhérentes" dont on parle si souvent sans les définir vraiment. La biodynamique permet la compréhension de ces forces, de ces puissances, et de leur juste mise en action dans le traitement.
Cet état particulier est le préalable indispensable à un traitement biodynamique. Il est appelé "Neutre" et correspond, relativement, au "point neutre" ramené à l'ensemble du patient.
Definition

C’est un modèle de recherche basé sur l’intégration et la perception directe des lois naturelles mettant l’homme, dans sa conception corps-âme-esprit, en relation avec la Nature et le Divin et qui utilise comme vecteur la Respiration Primaire (à ne pas confondre avec le mécanisme respiratoire primaire) ce qui permet d’entrer en relation avec la puissance des forces thérapeutiques dans le patient.

 

L’approche biodynamique de l’ostéopathie repose donc sur l’apprentissage, au plus haut niveau, de la discrimination sensorielle de la Respiration Primaire et de ses différents effets positifs dans le patient. Il s’agit, en fait, de l’étude des lois naturelles de la Respiration Primaire et plus particulièrement du mécanisme involontaire et de l’Involontaire.

Ce modèle, transmis par W.G. Sutherland puis relayé par R. Becker et J. Jealous, rend possible notre cheminement :

- du Neutre au Point d’Immobilité

- et au-delà de celui-ci, à l’Immobilité Dynamique et à son expression le Souffle de Vie.

Il nous permet donc d’accéder à la perception de la Présence Universelle du "Grand Architecte de l'Univers" dans sa manifestation humaine de Forme, Fonction, Structure.

Manifestations de la respiration primaire dans le patient

Mécanisme volontaire

Il comprend tout ce qui, dans le corps, est commandé par un centre supérieur et s’exprime par une action motrice à but spécifique : SNA, respiration pulmonaire, battement artériel, activité du cerveau (SNC, psychisme, etc). Il correspond donc à tout ce qui est spécifique par sa commande ou son mécanisme (jusqu’à la pensée).

 

L’IRC (souvent confondu, à tort, avec le mécanisme respiratoire primaire) fait parti du mécanisme volontaire. Il n’a aucune valeur thérapeutique. Il n’est pas à l’origine du mouvement ou de la force thérapeutique qui gère la santé de l’individu. Néanmoins, il existe et a sa signification. Il se calme au Neutre où il n’y a plus de perception dominante de l’IRC. Pour R. Becker il existe un rythme de base de l’IRC, qui est exactement de 6 cycles par minute, mais qui, sous l’influence du SNC/SNA devient instable et compensatoire à 7/12 cycles par minute.

Mécanisme involontaire

C’est un processus originel (qui date de l’origine) et fondamental ( qui est la base ).

Il correspond à:

- tout ce qui anime le mécanisme volontaire par son intérieur dont il est le substratum. On lui donne le nom de marée. C’est la première expression de la Respiration Primaire dans le corps.

- ce qui est catalysé par le Souffle de Vie et généré par les lignes médianes fluidique et embryologique de la notochorde.

L'involontaire

C’est un processus primordial (qui est le plus ancien et sert d’origine) et principiel (cause, origine, élément constituant, proposition première) qui est : sans intermédiaire, sans commande, et (à son niveau le plus profond d’Immobilité Dynamique) sans schéma. Il soutient et maintient l‘expression primaire de la Vie au niveau cellulaire et fluidique.

Il est à deux niveaux :

- manifesté ( longue marée)

- non manifesté ( Immobilité Dynamique )

La respiration primaire

Sur le plan conceptuel, c’est la Respiration du Souffle de Vie. Sur le plan thérapeutique, c’est l’Immobilité Dynamique.

 

Elle n’a pas de limite conceptuelle et thérapeutique. Elle appartient à un univers sans cause qui ne relève pas des lois de cause à effet.

 

Elle s’exprime dans le corps du patient par le mouvement présent de la Respiration Primaire que l’on perçoit dans les tissus, les fluides et le champ électromagnétique mais aussi à l'extérieur du corps (longue marée ou Immobilité Dynamique). La Respiration Primaire s’exprime dans le corps par deux phases continues et indissociables que l’on nomme inhalation et exhalation. L’inhalation correspond à un catabolisme (dégradation de la matière plus production et expansion d’énergie), l'exhalation à un anabolisme (récession de l’énergie et production de matière). C’est donc un métabolisme. Il y a création d’un champ électromagnétique à l’intérieur des fluides de la ligne médiane qui vont ensuite s’expanser vers la périphérie donnant cet effet de « gonflement » qui n’est que l’expression de l’activité électromagnétique de la puissance inhérente.

La puissance inhérente peut être :

- douce ou électrique correspondant à la matière, aux liquides lents visqueux (intra-osseux, intra-articulaire, etc), à une potentialité parasympathique, etc. Elle fluctue dans le corps au tempo de la longue marée (6 cycles toutes les 10 minutes)

- vectorielle ou électromagnétique correspondant aux liquides lents fluidiques (énergie), à une potentialité sympathique, etc. Elle fluctue dans le corps au tempo de la marée (2,5 cycles par minutes).

C’est par la perception de ce processus physiologique que l’on peut ressentir dans le corps le désengagement métabolique qui, secondairement, débouchera sur le processus thérapeutique initié par la Respiration Primaire du Souffle de Vie.

Le modèle biodynamique de l'ostéopathie propose donc de permettre à cette Respiration Primaire de traiter le patient dans sa totalité (corps-âme-esprit) de façon à ce que toutes les fonctions du corps puissent retrouver leur harmonie.

Il permet de ne pas dissocier l'homme de son environnement ou le microcosme du macrocosme.

Dans ce modèle, les dysfonctions ne présentent pas d'autre intérêt que d'être une porte d'entrée au traitement, et elles doivent toujours être ramenées à la totalité du patient, son "tout", qui représente la plus petite partie où se réalise le véritable traitement car, comme le répétait A.T. STILL :

"La somme des parties sera toujours inférieure au "tout""

"La Vie est Immobile. "
(A.T. STILL)
"Le mouvement n'est pas la Vie ; le mouvement est une expression de la Vie. Le miracle de la Vie s'exprime dans le mouvement et la mobilité "
(R.E. BECKER)

 

«  Sans le consentement intérieur avant toutes choses, aucun résultat harmonieux chez l'homme ne peut être obtenu, aucune maladie ne peut guérir, aucun chemin d'éternité et d'accomplissement en nous-mêmes ne peut trouver d'ouverture. »  (A. T. STILL)

"Le terme "biodynamique" signifie que les mouvements matériels ou physiques qui caractérisent le développement sont générés directement par les forces naturelles ou innées présentes dans un organisme vivant"
(E. Blechschmidt M.D)
"Ne commencez jamais un traitement avant que le patient n’abandonne sa propre volonté à la  Volonté Supérieure de la Respiration Primaire."
(R. BECKER cité par Jacques Andréva Duval)
"L'ostéopathie est une science dont les possibilités sont aussi grandes que l'immensité des cieux. Elle est une science fondée sur les forces naturelles du corps. Nous, ostéopathes, travaillons en gardant à l'esprit le principe traditionnel que le corps du patient tend toujours vers la normale. Il reste beaucoup de choses à découvrir dans la science de l'ostéopathie en travaillant avec les forces situées à l'intérieur du corps et qui manifestent les processus de guérison. Ces forces à l'intérieur du patient sont plus importantes que toute force aveugle pouvant être appliquée de l'extérieur."
"Permettre à la fonction physiologiques interne de manifester sa puissance infaillible, plutôt que d’appliquer une force aveugle venant de l’extérieur."
(W. G. Sutherland D.O)
« Lorsque tous les fulcrums sont alignés, il y a paix et harmonie dans le système »
(W.G. SUTHERLAND)
"Je trouve en l’homme un univers en miniature. Je trouve la matière, le mouvement et l’esprit."
« La vie est une substance qui emplit entièrement l’espace de tout l’univers. Elle donne forme et mouvement à la fois au physique et à l’intellectuel. L’un de ses pouvoirs consiste à sélectionner la qualité de la matière… et ce qui constituera…les fluides et les forces de la Nature. »
(AT STILL)